2018 : RÉFLÉCHIR POUR MIEUX AGIR

Le comité exécutif, les équipes de la Fondation en France et en Espagne, et moi-même vous souhaitons une belle année 2018.

Pour la Fondation Daniel et Nina Carasso, l’année 2017 a été marquée par de nombreux temps forts tels que la remise du 3ème Premio Daniel Carasso à Valence en Espagne (Capitale mondiale de l’Alimentation en 2017) à la Dr Jane Battersby pour ses travaux sur la sécurité alimentaire ; la création de la première Chaire Arts & Sciences, en partenariat avec l’Ecole polytechnique et l’Ecole nationale des arts décoratifs, laquelle fait désormais dialoguer deux univers pour tenter de comprendre les enjeux du monde contemporain ; le déploiement du protocole des Nouveaux Commanditaires en Espagne, ou encore les Etats Généraux de l’Alimentation, auxquels nous avons contribué avec, entre autre, la publication du recueil La Transition en actions qui présente une quarantaine d’initiatives financées par la Fondation pour accélérer la transition vers des systèmes alimentaires plus durables.

Plus que jamais les grands défis planétaires nous confèrent une responsabilité importante pour continuer à œuvrer sur les deux domaines qui sont au cœur de nos préoccupations : une alimentation durable pour entretenir la vie et une approche citoyenne de l’art pour enrichir l’esprit et créer du lien entre les personnes.

Face aux catastrophes naturelles, impacts écologiques et fractures sociales, je retiens l’élan de solidarité, l’envie d’innover et l’engagement portés chaque jour par des hommes et des femmes qui n'ont de cesse de nous inspirer en agissant concrètement pour améliorer la vie de tous. Nous sommes convaincus que c'est en continuant à les encourager et en soutenant les acteurs qui proposent des solutions et font bouger les lignes que nous pourrons mener à bien nos ambitions.

Bâtir des ponts, rassembler toutes les énergies et susciter les rencontres, sont autant de défis que nous essaierons de relever cette année encore, pour contribuer modestement à la création d’un monde meilleur. Cette année 2018 sera une année de réflexion stratégique et je l’espère un tournant pour la Fondation. Nous avons, en effet, décidé de ne pas lancer d’appels à projets afin de nous permettre de capitaliser et de diffuser les bonnes pratiques parmi les quelques 700 projets financés depuis 7 ans, mais aussi de renouveler notre positionnement sur nos deux axes principaux et d'en mesurer les effets. Toutes les équipes, en France et en Espagne, sont mobilisées pour ce temps de capitalisation et de réflexion qui nous permettra de mieux agir auprès des porteurs de projet et de maximiser notre impact sur nos deux grands thèmes d’intervention.

L'année sera également ponctuée de plusieurs grands rendez-vous. Elle démarre avec un événement inédit, à la Cité internationale des arts (Paris), les 2 et 3 février au sein de notre axe "art citoyen" intitulé Nous ne sommes pas le nombre que nous croyons être. A travers des rencontres, des ateliers participatifs et des expérimentations partagées, se dessine avec ce « marathon artistique » notre volonté d’outrepasser les frontières entre experts internationaux mais aussi d’explorer et de découvrir de nouvelles expériences esthétiques, multi sensorielles et créatives. A Barcelone, un séminaire franco-espagnol portant sur l'éducation artistique expansive et les outils innovants pour sa mobilité, en partenariat avec le MACBA, sera également organisé fin 2018.

Sur le volet "alimentation durable", nous souhaitons participer aux efforts de durabilité déjà initiés et approfondir le dialogue social ouvert par les Etats généraux afin d'accélérer le changement de paradigme. Faire de l'agriculture et de l'alimentation un véritable levier d'atténuation des changements climatiques, accélérer la transition des modèles alimentaires tout en réduisant les injustices sociales… les problématiques sont diverses et nous invitent à explorer des voies inédites. Pour cela, nos équipes sont d’ores et déjà engagées dans la préparation des 2èmes Rencontres de l’Alimentation Durable pour créer un terrain de rencontres ouvert et fertile entre les acteurs du changement, en France comme en Espagne. Enfin, nous ouvrirons également un nouvel appel à candidatures, dans le cadre de la 4ème édition du Premio Daniel Carasso, notre prix scientifique international qui vise à récompenser et encourager un.e chercheur.se travaillant sur les systèmes alimentaires durables.

C’est avec tous ces projets en tête et au cœur, mais également l’esprit ouvert, que nous abordons cette année 2018 : une nouvelle aventure humaine, passionnante et engagée.

 

Marie-Stéphane Maradeix, Déléguée Générale - Fondation Daniel et Nina Carasso