Critères de sélection des projets

 

CRITERES OBLIGATOIRES

Les critères suivants doivent impérativement être satisfaits par tout organisme et tout projet soumis à la Fondation Daniel et Nina Carasso :

Intérêt général et neutralité
Le projet est d’intérêt général, philanthropique ou scientifique, désintéressé, apolitique et non confessionnel.

Utilité et adéquation
Le projet répond à l’existence d’un besoin mal couvert, le cas échéant en s’appuyant sur une étude approfondie des besoins et des services existant. Le porteur de projet doit justifier de l’adéquation de la stratégie d’intervention vis-à-vis de la problématique posée.

Faisabilité
Le projet est réaliste. Il présente un bon rapport coût / efficacité. Il est cohérent avec les ressources humaines et techniques de l’organisme. Celui-ci doit justifier de ses compétences et/ou de ses qualifications dans le champ d’intervention du projet. Il prévoit, si besoin est, la montée en charge et les moyens d’y faire face.

Inscription dans l’environnement
Le projet est bien implanté dans son environnement et en relation avec les autres acteurs du territoire et/ou du secteur d’intervention du projet. Il prend en compte les stratégies des autres acteurs de son champ d’intervention et tend à valoriser ou à optimiser son positionnement.

Pérennité
Même court dans le temps, le projet vise un processus de changement positif ou d’impact pérenne. Le projet doit faire l’objet d’un suivi rigoureux et d’une évaluation.

 

 

CRITERES ADDITIONNELS

Les critères suivants ne sont pas obligatoires mais sont encouragés pour tout organisme et tout projet soumis à la Fondation Daniel et Nina Carasso. Certains de ces critères peuvent néanmoins être rendus obligatoires dans les appels à projets.

Expérimentation
Le projet est structuré de façon à identifier des porteurs d’innovation ou à proposer de l’innovation dans son champ d’activité et dans un territoire. L’effet levier recherché par le projet vise à ouvrir de nouvelles pistes de solution à la problématique abordée. Il permet d’évaluer l’impact des innovations grâce à une méthodologie pertinente. Il est structuré de façon à ce qu’il puisse être adapté ou reproduit dans des circonstances similaires, par d’autres personnes et en d’autres lieux. Il permet également de capitaliser cette expérience en vue d’une diffusion de ses enseignements.

Diffusion d’innovation(s)
Le projet se propose de dupliquer ou d’adapter dans un autre contexte présentant des problématiques et conditions similaires une innovation peu valorisée et à fort potentiel.

Rôle des bénéficiaires du projet
Les différents usagers, dont les souhaits sont bien pris en compte, sont acteurs du projet. Le projet sait faire reconnaître ses bénéficiaires (des personnes ou des structures) comme des acteurs capables de jouer un rôle concret et utile pour la collectivité.

Passerelle franco-espagnole
Les projets mis en œuvre par un consortium comprenant au moins un membre français et un membre espagnol sont encouragés.

Diversité des acteurs et des compétences 
Le projet est structuré de façon à agréger des savoirs de différentes disciplines et à rassembler des acteurs d’horizons différents afin de favoriser l’émergence de savoirs et pratiques nouvelles, et de permettre l’échange et l’appropriation des connaissances et savoir-faire par l’ensemble des acteurs concernés.

 

En outre, la Fondation a établi une liste de critères spécifiques à chacun de ses axes d’intervention :