Lutte contre l’exclusion

CE PROGRAMME EST DEPLOYE EN FRANCE ET EN ESPAGNE

Le secteur de l’alimentation est un levier très efficace pour lutter contre l’exclusion économique et sociale, phénomènes grandissants en France et en Espagne. Par la convivialité des repas, il peut être un levier pour rompre l’isolement et par son poids économique, il peut être un outil puissant d’insertion professionnelle. La Fondation Daniel et Nina Carasso réédite en 2015 l'appel à projets « L'Alimentation pour lutter contre l'exclusion ».

Lutter contre la malnutrition

Depuis quelques années, de plus en plus de familles en France et en Espagne souffrent de pauvreté, et sont en situation d’insécurité alimentaire. Ainsi, en France le nombre de personnes vivant sous le seuil de grande pauvreté (moins de 40% du revenu médian) a augmenté de 30% entre 2002 et 2010 affectant 3,7% de la population tandis qu’il concerne 9,8% des Espagnols, un triste record en Europe. En effet, depuis 2007 le nombre de faillites personnelles y a été multiplié par 4 et celui de demandeurs d’aide par 3. Ce programme vise à contribuer à l’amélioration des conditions d’accès de ces populations à une alimentation saine et équilibrée.

Exemples d'organisations soutenues

Lutter contre l’exclusion économique par l’emploi dans la  filière alimentation

Les filières agroalimentaires, par leur poids économique, représentent un gisement d’emplois très important aussi bien en France qu’en Espagne[1] malgré le contexte économique difficile. Ce  programme vise également à utiliser ce potentiel pour favoriser l’insertion professionnelle et économique des jeunes et des personnes isolées (ex : chef de famille monoparentale).

Exemples d'organisations soutenues :

Rompre l’isolement social par l’alimentation

La solitude affecte 4 millions de personnes en France, dont beaucoup de personnes âgées. L'appel annuel vise à permettre à des personnes seules de rompre l’isolement grâce au caractère joyeux et amical d'un repas, ou à la convivialité d'activités en commun (jardins, sortie agri-culturelles...).

Exemples d'organisations soutenues


[1] Avec 550 000 et 440 000 emplois en France et en Espagne respectivement, la filière agroalimentaire, et principalement son secteur industriel, représente le deuxième employeur dans les 2 pays. En 2011, les effectifs salariés du secteur agroalimentaire ont stagnés en France (-0,2%) et en Espagne (+0,41%) alors que le nombre de personnes sans emploi y a augmenté de 150 000 et 300 000 respectivement. Sources : http://www.ania.net/fr/industries-alimentaires/presentation-ania/chiffres.htm et http://www.fiab.es/archivos/documentoAutor/documentoautor_20121022103546.PDF).