Recherche – Soutenir des projets d’excellence, informer le débat public et construire des alliances internationales

Nourrir près de 10 milliards d’êtres humains à l’horizon 2050 en respectant la planète et les personnes requiert une accélération de la recherche sur les systèmes alimentaires durables et une profonde réforme des méthodes de recherche actuelles.
 

Soutenir la recherche internationale sur les systèmes alimentaires durables

Un effort de recherche considérable est nécessaire pour faire face à l’enjeu de l'alimentation durable. Cet effort doit être axé vers l’appréhension de cette complexité et l’identification de solutions globales pour guider l’action.

La plateforme FoodSource, développée par le Food Climate Research Network avec le soutient de la Fondation, centralise les connaissances scientifiques sur la durabilité des systèmes alimentaires : www.foodsource.org.uk

De nombreux axes de recherches sont clefs afin de répondre aux enjeux alimentaires de demain :

  • le rôle des villes et des territoires locaux, en particulier celui de la commande publique (et des normes et réglementations),
  • les relations urbains-ruraux,
  • les modes de gouvernance de l’alimentation à différentes échelles du local à l’international,
  • les liens entre systèmes de production durables et diversifiés et consommations durables sur des territoires donnés,
  • le rôle des micro-fermes, et des petites et moyennes entreprises, en particulier de transformation dans la durabilité des systèmes alimentaires,
  • le développement de modes de transformation garantissant la préservation des nutriments,
  • les leviers et déterminants de la précarité alimentaire,
  • les leviers aux changements de pratiques alimentaires des consommateurs (rôles des mesures publiques),
  • les méthodes et indicateurs permettant d’analyser la performance multidimensionnelle des systèmes,
  • l’économie politique et les relations de pouvoir qui les façonnent, etc.
     

Grâce à son expertise, son réseau, son appui financier et stratégique, la Fondation Daniel et Nina Carasso soutient et donne de la visibilité à des expériences pionnières conjuguant durabilité des modes de production et des régimes alimentaires. Avec l’aide de ses comités d’experts, elle analyse les différents enjeux liés à l’alimentation et contribue à faire émerger des réponses innovantes, par le soutien à une recherche interdisciplinaire en France et au niveau international, et par l’accompagnement de solutions alternatives de terrain, en France et en Espagne qui dessinent déjà les contours et les caractéristiques des systèmes alimentaires du XXIème siècle. Le Comité scientifique de la Fondation détermine les thèmes de recherche annuels et sélectionne les projets à soutenir.

En plus du soutien qu’elle apporte depuis 2012 a plus de 200 projets de terrain en France et en Espagne, la Fondation Daniel et Nina Carasso soutient directement une dizaine de projets de recherche par an depuis 2013, pour un montant de 1,3 million d’euros par an,  directement ou en s’associant avec d’autres Fondations comme la Fondation de France, la Fondation Agropolis (France) et la Fondazione Cariplo (Italie).

La Fondation soutient des projets pluridisciplinaires d’excellence, pour encourager les échanges entre disciplines et entre cultures : depuis sa création la Fondation a soutenu une cinquantaine d’équipes de recherche dans 19 pays différents à travers le monde engagés  dans  des  projets  scientifiques  interdisciplinaires,  de  recherche  participative,  autour  de  thèmes  diverses,  comme l’illustrent les exemples de projets ci-dessous.

En 2017 et 2018, la Fondation Daniel et Nina Carasso révise sa stratégie de soutien aux équipes de recherche.
Elle ne lancera donc pas d’appel à projets consacrés à la recherche durant cette période.

Pour en savoir plus sur les appels à projets précédents

 Exemples de projets soutenus :

Retrouvez l’ensemble des projets de recherche soutenus par la Fondation Daniel et Nina Carasso en France, en Espagne et à l’international

 

Mettre en valeur les chercheurs engagés, partager les connaissances et construire des alliances

La Fondation Daniel et Nina Carasso met également en œuvre des actions structurantes pour encourager une évolution des milieux scientifiques vers une approche plus transversale, plus participative et plus sociétale de la recherche sur les systèmes alimentaires, et permettre aux conclusions de ces recherches d’informer les politiques. Comment ?

  • En décernant tous les deux ans le Premio Daniel Carasso, prix international de recherche consacrant un(e) scientifique qui travaille de manière interdisciplinaire sur la question de l’alimentation durable (lauréate 2012 : DrJessica Fanzo, Johns Hopkins University ; lauréate 2015 : Dr Tara Garnett, Oxford University) la Fondation donne de la visibilité au sujet et encourage les chercheurs à s’y consacrer de manière originale.
     
  • En organisant des conférences scientifiques dédiées aux systèmes alimentaires durables et à la convergence des disciplines dans le cadre de sommets scientifiques majeurs (ex. septembre 2013 20ème Congrès International de Nutrition à Grenade ; octobre 2015 International Global Food Security Conférence à Ithaca, Etats-Unis ; octobre 2017 21ème Congrès International de Nutrition à Buenos-Aires).
     
  • En soutenant des projets stratégiques visant à structurer les milieuxs cientifiques ou à diffuser les connaissances scientifiques dans le débat public et auprès des décideurs publics et privés :
    • En soutenant la Chaire UNESCO Alimentations du Monde (SupAgro Montpellier), qui a vocation à faire converger les disciplines et les parties-prenantes impliqués dans la compréhension des systèmes alimentaires et de leurs dynamiques.
    • En étant à l’initiative du panel d’experts internationaux IPES-Food, un groupe international d’experts de haut niveau sur les systèmes alimentaires durables, co-présidé par Olivier de Schutter, ancien rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation.
       
  • En participant à des réseaux et initiatives aux côtés d’acteurs clefs de la scène internationale, notamment :
    • En étant membre du comité de pilotage de la Global Alliance for the Future of Food (GAFF), alliance mondiale d’un vingtaine de fondations nord-américaines et européennes progressistes œuvrant à l’émergence de systèmes alimentaires plus équitables, plus écologiques et plus sains (collectivement représentant plus de 230 millions de dollars de subventions distribués à des projets par an - source Global Alliance Landscape Assessment Avril 2015 http://futureoffood.org/wp-content/uploads/2016/09/Global-Alliance-Landscape-Assessment-April-2015.pdf) ;
    • En étant membre du comité de pilotage de l’European Foundations for Sustainable Agriculture and Food hébergé au European Foundation Center, qui regroupe une dizaine de fondations européennes progressistes contribuant à une réflexion stratégique collective et des actions concertées pour donner à la société civile européenne les moyens de peser pour une réforme des politiques agricoles et alimentaires en Europe vers plus de durabilité, et d’équité;
    • Enparticipantàl’initiative  4  pour  1000,quiviseàpromouvoirlarestaurationdessolsauniveaumondialet l’intensification agro-écologique à l’échelle mondiale ;
    • En participant au 10-Year Framework Programme on Sustainable Food System (10YFP-SFS) du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (ONU-Environment).
       
  • En favorisant les rencontres entre chercheurs, acteurs de terrain, entreprises, collectivités et autres acteurs clefs comme lors des 1ères  Rencontres de l’Alimentation Durable, qui ont réuni plus de 500 décideurs et innovateurs français le 8 novembre 2016 à Paris à l’Institut Pasteur.